Un enfant sur cinq de parents divorcés ou séparés est actuellement en résidence alternée. Ce mode de garde est de plus en plus proposé par les juges, les médiateurs familiaux et les psys qui y voient une manière de préserver le lien familial. Pourtant, dans la pratique, ce principe peine souvent à satisfaire parents et enfant. Et ce qui convient à un moment donné à ce dernier n’est plus nécessairement la meilleure solution quelques années plus tard.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées ? Peut-on envisager d’assouplir ce mode de garde et comment ? Faut-il la maintenir quand elle tourne à l’enfer ? Que faire quand l’enfant en souffre ? Quels sont les recours ?...

Loin du débat polémique et partisan, ce livre souhaite aider les familles à faire le point pour trouver une issue favorable et prendre en toute lucidité la bonne décision.