Lorsque je me suis rendu compte que mon épouse avait un amant, j'ai d'abord été incrédule: pour moi, c'était inimaginable eu égard à tout ce que nous avions vécu ensemble auparavant. 

Elle m'a d'abord minimisé, puis, m'a culpabilisé pour échapper à la critique et justifier ses torts.

Je n'en revenais pas, je me disais que c'était un cauchemar, que j'allais me réveiller, que tout allait se réveiller, que tout allait redevenir "normal". Mais non, il a fallu me rendre à l'évidence: elle avait choisi une autre voie et la fin de notre couple.

Mais à qui en parler? A qui me confier?

Mes enfants, eux-mêmes empêtrés dans leur vie de couple, non. 

Je me suis aperçu, en fin de compte, que je ne pouvais discourir avec personne de mon entourage immédiat.

Alors, je me suis tourné vers les Groupes Espérance après une retraite bienvenue pour personnes séparées et divorcées. 

Là, j'y ai été ECOUTE et SOUTENU, et  j'ai pu mettre des mots sur ma blessure, sur ce choc émotionnel sans précédent pour moi.

Régulièrement, avec d'autres personnes, nous discutons et nous reprenons confiance dans le respect de nos histoires passées.